Une séries TV 100% Mali avec « Taxi Tigui »

  • JA
  • samedi, 09 avril 2016 10:01
  • Publié dans TV
  • Lu 817 fois

 Diffusée depuis le 14 mars au mali sur l'ORTM, « Taxi Tigui » est le nom de la nouvelle série télévisée bamakoise tournée en Bambara.

Du 100% Mali qui entend concurrencer les telenovas sud-américaines.

« Vous savez que ce taxi n’est pas n’importe quel taxi ? Il s’appelle F-One », annonce Koman Diabaté, l’acteur principal de la série. « Taxi Tigui » signifie « chauffeur de taxi » en Bambara. Et lorsqu’il est au volant de son prétendu bolide, Koman Diabaté transforme la venue de chaque client en un véritable sketch. « On découvre toute la société bamakoise : les riches, les pauvres, les villageois, les griots. Tout le monde passe dans le taxi », a expliqué à l’AFP le réalisateur et producteur Toumani Sangaré. Ce dernier a voulu créer une série à l’image de la population, afin que le public malien puisse mieux s’identifier aux histoires diffusées sur le petit écran. À l’inverse des feuilletons d’Amérique du Sud qui inondent le contenu audiovisuel du pays.

BanKO veut créer du 100% malien

La société de production BanKo qui produit la série a été cofondée par le réalisateur Toumani Sangaré et par le Français Nicolas Frébault, installé au Mali depuis plus de dix ans. Son but : créer du contenu audiovisuel 100% malien. Alors que la majorité des séries produites dans le pays a bénéficié de l’appui de pays tiers ou d’institutions internationales, Taxi Tigui a été produite uniquement avec l’aide d’acteurs économiques locaux. Une nouveauté, d’autant plus qu’il existe un réel créneau à prendre pour les séries télévisées au Mali.

Alors que les salles de cinéma peinent à survivre, la création de série TV est une alternative séduisante, surtout que les coûts de production sont bien inférieurs à ceux d’un film. Taxi Tigui est par exemple la première du pays totalement tournée en incrustation. Le jeu des acteurs est filmé en studio sur fond vert, et le décor est ajouté ensuite. Cette technique d’ajout d’effets spéciaux a eu un impact sur le coût et la durée de tournage, qui se sont vus largement diminués.

Seulement deux mois de préparation et douze jours de tournage ont ainsi été nécessaires pour réaliser les deux premières saisons, soit 44 épisodes de trois minutes, diffusés en soirée trois fois par semaine. Si le succès de Taxi Tigui se confirme, la série sera bientôt adaptée et diffusée dans d’autres capitales africaines.

Votre avis compte. Laissez un commentaire

Évaluer cet élément
(0 Votes)
  • Taille de police

Éléments similaires (par tag)

Connectez-vous pour commenter