Exposition vente à Bamako-Sénou : « L’UNIVERS » aux porte du ciel

  • A. SOW
  • lundi, 28 septembre 2015 11:15
  • Publié dans Art
  • Lu 895 fois

Trois mois après l’exposition photographique sur les manuscrits de Tombouctou de Seydou Camara, la galerie Médina présente les travaux du peintre et sculpteur Amahiguère Dolo, sous le titre « l’Univers », dans le salon Zira de la société Assistance aéroportuaire du Mali (ASAM), à l’aéroport international de Bamako-Sénou.

L’exposition se tient dans le cadre d’une convention de partenariat signée le 19 juin dernier, entre l’ASAM et la galerie Médina, sous l’œil approbateur de Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, et de Mamadou Hachim Koumaré, son homologue de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement.

La convention a été signée par Igo Diarra, le promoteur de la galerie Medina, et Dominique Dreuil, le directeur général de l’ASAM. Elle porte sur la présentation trimestrielle d’œuvres d’artistes maliens dans le salon VIP Zira de l’aéroport Bamako-Sénou. Ces artistes éprouvant des difficultés à se procurer des espaces de diffusion et d’exposition, la convention leur offre une opportunité de vendre leurs tableaux et de nouer des contacts à travers le monde.
Le salon Zira est un lieu de transit de personnalités et accueille plus de 1000 passagers aisés chaque mois. L’exposition intitulée « l’Univers » traduit une aspiration forte de l’artiste. Ce dernier utilise des sacs vides de ciment, de la peinture, de la boue, du bois mort et des troncs d’arbre dispersés dans la nature pour traduire ses aspirations. « L’Univers »  traite de la relation entre l’homme et la nature, entre les animaux et la flore. C’est un parcours qui plonge le visiteur dans un autre monde.
L’exposition s’ouvre à un moment où notre pays prépare activement la 10è édition des Rencontres africaines de la photographie de Bamako. « Elle sera suivie d’une exposition consacrée à la biennale photographique prévue en octobre prochain dans la capitale malienne », a annoncé Igo Diarra en expliquant : « C’est le prolongement des activités artistiques de la galerie Médina ».
La convention apparaît comme une opportunité extraordinaire pour les artistes. « Nous ne sommes pas une galerie pour vendre des œuvres artistiques, mais un facilitateur pour permettre aux artistes de vivre de leur œuvre », a précisé Amadou Sy, le responsable du Salon Zira. Le salon prévoit d’améliorer sa communication pour la promotion des œuvres exposées à travers des cartes de visite, des annonces et des contacts qui permettront aux clients potentiels de traiter directement avec la galerie Medina. Les 14 tableaux accrochés aux murs du salon VIP sont de formats différents pour mieux représenter le monde et ce qui l’entoure.
Amahiguere Dolo est un sculpteur dogon. Ce sexagénaire, natif de Gogoli dans la commune de Sangha, a vécu et travaillé à Ségou pendant plusieurs décennies. Il démissionne de son travail de responsable technique d’un musée pour se consacrer à la sculpture sur bois mort après une formation à l’Institut national des arts de Bamako. Ses œuvres sont très connus dans le monde. Il tire son inspiration de la cosmogonie dogon.

Votre avis compte. Laissez un commentaire

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Connectez-vous pour commenter