Abdoulaye Diabaté: plus 2800 concerts en 10 ans seulement

  • Kassoum THERA
  • mardi, 14 février 2017 16:56
  • Publié dans Célébrités
  • Lu 470 fois

Un concert géant prévu ce 17 février pour commémorer les 40 ans de carrière musicale de l’artiste.


Pour commémorer les 40 ans de l’artiste Abdoulaye Diabaté, une icône de la musique malienne, l’Association des jeunes premiers du Mali (Ajpm)  et les parents de l’artistes ont prévu une série de concerts dans plusieurs localités du pays, notamment  à Kayes, Sikasso, Bougouni, Koutiala… Le point de départ de cette commémoration sera l’organisation d’un concert géant de l’artiste prévu le 17 février 2016 au Palais de la culture Amadou Hampathé Ba de Bamako. Il sera en compagnie de plusieurs artistes de la place.

L’annonce de cette commémoration a é été faite le samedi 4 février dernier à travers une conférence de presse au Palais de la culture Amadou Hampathé Ba. La conférence était animée par le président de l’Association des jeunes premiers du Mali (Ajpm), Lassina Diarra, l’artiste Abdoulaye Diabaté lui-même  et Mamoutou Kéïta, ancien directeur régional de la Jeunesse des sports des arts et de la culture de Sikasso. C’était en présence des membres de la famille Diabaté et de nombreux artistes musiciens dont Tata Bambo, Haira Harbi, Master Soumi.

Pour le président de l’Ajpm, cette commémoration des 40 ans de carrière d’Abdoulaye Diabaté se justifie par le fait que l’artiste  a dédié  toute sa vie à la musique et surtout à la nation malienne. “C’est pourquoi,  nous avons jugé nécessaire de lui rendre hommage et nous invitons la jeune génération à s’inspirer de son riche parcours et de son  immense talent. Nous voulons également que tous nos compatriotes  se joignent à nous afin que cette fête soit grandiose. Eu égard au talent de l’homme et à son sacrifice pour le pays, nous pensons qu’Abdoulaye Diabaté mérite un statut en son nom au Mali” a précisé le président de l’Ajpm.

Premier artiste malien à détrôner le Super Biton de Ségou

Pour Mamoutou Kéïta, il connait bien l’artiste qui fut son ami d’enfance et le destin a voulu que leurs vies se croisent sur le plan professionnel. “Abdoulaye Diabaté est l’un des plus grands artistes de notre pays, c’est une icône qui a parcouru le monde entier, plus précisément tous les Etats des Etats Unis d’Amérique. Il a donné également des concerts  dans plusieurs pays africains et européens. Il est l’un des artistes les plus prolixes. Pour preuve, de 1993 à 2003 seulement, il a fait plus de 2800 concerts” a souligné M. Kéïta.

Il a rappelé qu’Abdoulaye, qui a  de nos jours 66 ans, est un fonctionnaire d’Etat de profession comptable. Grace à son talent, a-t-il poursuivi, il  a été le premier artiste malien à détrôner le Super Biton de Ségou (un orchestre national) en 1986 à la Biennale et en 1988 aussi. Il a ajouté que le natif de Ségou dont la carrière musicale a été lancée à Koutiala, a  plus d’une dizaine d’albums à son actif.

“J’ai chanté sous Modibo Kéïta en 1966″

Pour sa part, l’artiste se présente lui-même comme un moralisateur. “Je ne chante jamais pour le plaisir de chanter, mais pour lancer des messages. C’est pourquoi pendant mes concerts je ne veux pas que je sois applaudi, mais plutôt écouté par les spectateurs” a introduit Abdoulaye Diabaté. A le croire,  bien vrai, l’Ajpm et ses parents vont fêter ses 40 ans de carrière, sinon, a-t-il ajouté, il a commencé à chanter dès l’âge de 12 ans, tandis qu’il a 66 ans aujourd’hui.

“J’ai eu à chanter en 1966 sous le premier président du Mali, Modibo Kéïta. Mais, c’est en 1977 que j’ai eu la confirmation que je peux faire une carrière solo. Et de cette date à maintenant, cela fait 40 ans !” a soutenu l’artiste. Pour lui, la célébration de ces 40 ans ne veut nullement dire la fin de sa carrière musicale, mais c’est plutôt une consécration et l’occasion idoine de doser ses activités. Par ailleurs, il a précisé qu’il continuera à faire toujours des concerts après ces festivités, mais seulement lors des événements triés sur le volet. Il a surtout réaffirmé son envie de partager son savoir-faire avec la jeune génération.

Les festivités de ces 40 ans de carrière musicale, selon Abdoulaye Diabaté, sont dédiées aux femmes, aux enfants et surtout aux soldats tombés au front depuis la crise de 2012

“J’ai fait la prison deux fois pendant les biennales pour avoir refusé de chanter”

Selon Abdoulaye Diabaté, sa carrière n’a pas été  surtout que des moments de bon souvenir, mais aussi des périodes difficiles. «Je pourrais même dire qu’il y a plus de difficultés que de facilités. Pour la petite histoire, j’ai eu à faire deux fois la prison parce que j’ai refusé de chanter pendant des biennales pour cause de maladie. Les autorités régionales de Sikasso me forçaient de chanter parce qu’elles ne voulaient pas que leur région perde durant ces compétitions artistiques. J’ai été par le passé drogué pour  que je puisse monter sur scène étant malade. Ce n’est pas tout. On m’a fait  marcher de Koutiala à Sikasso (Ndlr plus de 130 km) pour une répétition générale à laquelle devait assister le gouverneur. Sans oublier qu’à cette époque, je cumulais à la fois le rôle de chanteur principal de l’orchestre de la région avec celui de comptable le plus important à Koutiala où je détenais la clé du second coffre-fort de la ville. Face à toutes ces charges et ses difficultés et pour ne pas tomber dans la déprime, il m’arrivait de fumer deux paquets de cigarettes par jour»  a révélé Abdoulaye Diabaté.

“Mes parrains m’ont  rendu milliardaire”

Lors de cette conférence de presse, Abdoulaye Diabaté s’est réjoui du soutien constant qu’il a reçu de ses parrains durant ces 40 ans de carrière.  “On m’a posé la question de savoir si je suis milliardaire ? Je dirais non.  Mais par contre, aucun milliardaire ne peut jouer avec moi car tous mes parrains sont des milliardaires. Ils m’ont donné des champs, des tracteurs, des engrais pour que je puisse, à côté de la chanson, faire autre chose. Grâce à Dieu, ça marche car nous avons du mil, du riz en abondance après les récoltes et partout où j’ai chanté je suis respecté et les gens me donnent de l’argent. En conclusion, mes parrains ont des milliards et  je peux dire à mon tour que je suis  également milliardaire” a précisé le conférencier.

Présélectionné pour la Coupe d’Afrique des Nations Yaoundé 72

S’il y a une chose que beaucoup de nos compatriotes ignorent de la vie de l’une des icônes de la musique malienne, Abdoulaye Diabaté, c’est que l’artiste, avant de se lancer dans une carrière musicale internationale, était un sportif de haut niveau notamment un footballeur.

Lors de sa conférence de presse, il ne s’est pas privé de rappeler ce côté sportif de sa vie. “Sous peu, j’allais être un footballeur professionnel car j’ai été durant sept longues années capitaine de l’Etoile filante de Koutiala, principal club de cette ville. Je jouais au poste de défenseur. J’ai été même présélectionné pour la Coupe d’Afrique des Nations Yaoundé 72. Tous les joueurs qui ont pris part à ce tournoi peuvent vous témoigner ma présélection” a souligné l’artiste avant d’inviter tous nos compatriotes à se joindre aux organisateurs pour que la célébration de ces 40 ans soit un véritable succès.

Votre avis compte. Laissez un commentaire

Éléments similaires (par tag)

Connectez-vous pour commenter