Musique contre exode et immigration des jeunes

  • O. D.
  • lundi, 16 janvier 2017 16:40
  • Publié dans Musique
  • Lu 534 fois

L’Association voix et musique pour l’intégration culturelle (AVMIC), avec l’appui financier  du Bureau de la Coopération Suisse au Mali, organise du 2 au 20 février 2017 à Yanfolila une formation pour mieux outiller les artistes, musiciens, danseurs locaux des cercles de Bougouni, Kolondiéba et Yanfolila pour freiner l’exode et l’immigration dans ces localités.

L’information a été donnée par Abdoul Berthé, coordonnateur  du projet, au cours d’un point de presse. L’objectif de ce projet de formation est de renforcer les capacités des musiciens et choristes des aires culturelles des trois cercles.

Le projet vise  à créer de l’emploi pour les artistes dans le but de réduire l’immigration massif des artistes ruraux vers les centres urbains du Mali et de l’Europe. Il s’agira également, pour les organisateurs, de faire connaître le patrimoine matériel et immatériel des cercles de Bougouni, Kolondiéba et Yanfolila.

A travers ce projet, les organisateurs veulent sauvegarder les instruments traditionnels en voie de disparition, améliorer le niveau de vie des artistes ruraux à travers l’amélioration de leur qualité de prestation, promouvoir la diversité culturelle de ces cercles dans une perspective de détection de nouveaux talents artistiques.

Pour ce faire, le coordonnateur du projet, Abdoul Berthé,  a assuré que tout est fin prêt pour démarrer cette session de formation axée sur les techniques de fabrication des instruments de musique traditionnel (kamalen n’goni, dan, n’bolon, kolo-kolo).

Les danseurs apprendront les techniques des danses traditionnelles des trois cercles histoire de valoriser le patrimoine culturel de la zone. Cette activité va en droite ligne avec le festival international “Les nuits du Kamalen n’goni de Yanfolila”.

Votre avis compte. Laissez un commentaire

Connectez-vous pour commenter