Oka en excursion dans les quartiers de Bamako

  • lundi, 18 avril 2016 02:28
  • Publié dans Cinéma
  • Lu 1155 fois

Oka de Souleymane Cissé en excursion dans les quartiers de Bamako.

Le tout nouveau film de Souleymane Cissé "OKA" (Notre maison), un film retraçant les péripéties des litiges fonciers au Mali, est en excursion dans certains quartiers de la capitale malienne afin de permettre aux maliens de tâter les différentes difficultés auxquelles sont confrontés certains compatriotes dû aux litiges fonciers au Mali ainsi que les jeux troubles de certains magistrats véreux prompts à troquer leurs toges au profit des dessous de table.

l’Union des Créateurs et Entrepreneurs du Cinéma et de l’Audiovisuel de l’Afrique de l’Ouest (UCECAO) en partenariat avec le Ministère de la Culture, le Ministère du Domaine de l’Etat et des Affaires Foncières ; des Maires des six communes du district de Bamako ; le maire du district ainsi que le chefs traditionnels des quartiers ont émis le vœu de projeter le film de Souleymane Cissé Oka (Notre maison) dans certains quartiers de la capitale malienne afin de permettre aux populations de se requinquer du chef d’œuvre tout en découvrant les multiples facettes de la société malienne. Après Niaréla, le jeudi 14 Avril 2016, le Vendredi 16 à Quinzambougou, le Samedi 17 à Bacadadji, le Dimanche 18 avril 2016 c’était au tour la population de Bozola de déguster dans la grande ferveur et dans la communion le nouveau film du réalisateur Souleymane Cissé.

Le film continuera sa tournée dans les autres quartiers du district de Bamako afin d’éclairer la lanterne des citoyens. Signalons qu’Oka de Souleymane Cissé met en scène Quatre femmes qui sont sommées par la justice de quitter leur maison qui appartient à leur famille depuis plusieurs générations. Comment ne pas réagir à un tel déni de justice ? C’est la maison de la famille d’un artiste à Bamako, cette maison qui le rattache à ses parents, son histoire, ses souvenirs et dont ses sœurs sont expulsées, en dépit du droit, un jour de 2008. C’est aussi, le Mali, son pays qu’il a vu basculer dans la guerre, au mépris des traditions de tolérance qui l’ont animé depuis l’indépendance. Le combat pour la vérité pousse l’artiste à prendre la parole et à s’engager.

Votre avis compte. Laissez un commentaire

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Connectez-vous pour commenter